Présentation générale

ParkEvolution est un projet co-financé par les instituts Carnot STAR et Carnot Inria. Il implique Alexandre Eusebio de l'Institut de Neurosciences de la Timone - UMR 7289 et praticien hospitalier à l'APHM, Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, Hôpital de la Timone, Laure Fernandez de l'Institut Sciences du Mouvement Humain, partenaire de Carnot STAR et Géry Casiez, membre d'Inria Lille (équipe Mjolnir), partenaire de Carnot Inria.

La maladie de Parkinson représente plus de 150 000 cas en France et se place comme la 2ème cause de handicap moteur chez l'adulte. Elle se caractérise essentiellement par des tremblements, une certaine lenteur du mouvement, de la raideur musculaire et également une dégradation de la motricité fine. Face à des symptômes assez spécifiques, le corps médical dispose pourtant de tests standards et globaux qui ne permettent pas d'étudier isolément ces différents symptômes. De plus il existe une variabilité symptomatique connue entre les résultats à ces tests obtenus en milieu clinique et le quotidien des patients.

Ce projet vise à étudier la motricité fine des patients en milieu écologique, c'est-à-dire à leur domicile, sans la présence d'expérimentateurs et de façon longitudinale. Pour cela nous considérons l'utilisation de la souris d'ordinateur comme une tâche quotidienne caractéristique de la motricité fine. A travers ce projet sera développée une application qui permettra d'enregistrer les informations brutes de la souris ainsi que celles du pointeur à l'écran de l'ordinateur personnel des patients afin d'obtenir une masse importante de données comportementales. Le but de ce projet sera alors, à partir de ces données, d'inférer l'origine des désordres moteurs observés dans cette maladie.